Comment savoir quel salaire demander lors d’une négociation salariale ?

Dans cet article, tu vas découvrir la notion de « valeur » qui est essentielle pour obtenir une rémunération à la hauteur de ce que tu vaux vraiment.

Mais alors, comment savoir quel salaire demander au recruteur ? Cet article te donnera la réponse.

Sache que j’ai aussi créé une vidéo qui répond à cette même question, donc si tu préfères le format vidéo, fonce !

Vidéo : Comment savoir quel salaire demander en 2022

Concentre toi sur ta valeur, l’argent arrivera après

L’immense majorité des candidats se concentrent essentiellement sur la recherche du salaire auquel ils peuvent prétendre.

C’est évidemment quelque chose d’essentiel. Mais si ils ne connaissent même pas leur propre valeur, comment savoir quel salaire demander par rapport à leur propre situation ? C’est impossible.

La première phase qui est selon moi la plus importante consiste à déterminer sa propre valeur, sans jamais parler d’argent.

Pour cela, le candidat a simplement a analyser l’offre d’emploi concernée et voir s’il peut être rapidement autonome sur le poste. Les langues parlées, logiciels maîtrisés, le réseau professionnel ainsi que la mobilité géographique sont quelques éléments qui augmentent la valeur d’un candidat.

Que peux-tu apporter à une entreprise ?

Et oui ! Avant de vouloir gagner des millions, le candidat doit se questionner sur ce qu’il peut apporter à une entreprise.

Si une entreprise souhaite recruter, c’est pour que la future recrue rapporte plus d’argent à l’entreprise que ce qu’elle ne lui coûte.

Les questions suivantes permettent d’avoir un ordre d’idée :

  • Pourra-t-il être opérationnel rapidement dans ton poste ?
  • A-t-il déjà réalisé les missions indiquées dans un autre environnement de travail ?
  • Son niveau en langues répond-il aux attentes ?
  • Les logiciels demandés sont-ils déjà maîtrisés par le candidat ?
  • Les compétences relationnelles correspondent-elles à la personnalité du candidat ?

Encore une fois, l’offre d’emploi n’est rien d’autre que le besoin de l’entreprise. Si le candidat répond au besoin de l’entreprise, alors il sera en position favorable pour négocier son salaire.

Que peux-tu lui apporter de plus qu’un autre ?

Les questions posées dans le point précédent permettent juste de savoir si le candidat correspond au besoin existant.

cerise sur le gateau assuretonavenir

Je recommande très fortement au candidat de trouver quelques « cerises sur le gâteau » pour faire basculer la négociation salariale en sa faveur.

La « cerise sur le gâteau », c’est un élément qui n’est pas mentionné dans l’offre d’emploi mais qui peut faire marquer énormément de points au candidat.

Un candidat qui parle parfaitement espagnol en plus de l’anglais pourra argumenter dans sa négociation en mettant en avant le fait que s’il y a besoin de traduire des arguments en espagnol, ou former des collaborateurs dans cette langue, il saura le faire. L’entreprise n’aura pas besoin de recruter quelqu’un d’autre ou de faire appel à un freelance.

Il est donc fondamental de se poser cette question, et d’utiliser ces « cerises sur le gâteau » comme des arguments supplémentaires lors de la négociation salariale.

Plus un candidat trouver de « cerises sur le gâteau », plus il pourra négocier son salaire à la hausse.

Utiliser internet pour déterminer une fourchette

Finalement, dans cet article on ne parle d’argent que dans ce quatrième point.

Concrètement, comment savoir quel salaire demander lors d’une négociation salariale ?

Un site comme Glassdoor permet de connaître le salaire moyen des salariés d’une entreprise par poste. Cela peut être un premier critère très intéressant à explorer.

Mais attention, il faut comparer ce qui est comparable. Un candidat qui recherche un emploi en tant que chargé de marketing à Nîmes ne doit pas se renseigner sur le salaire d’un responsable marketing à Paris.

Les responsabilités ne sont pas les mêmes, et la localisation joue également sur la rémunération. Les salaires sont plus élevés à Paris qu’ailleurs.

Ensuite, rien n’empêche de contacter d’anciens salariés de l’entreprise ciblée via LinkedIn pour leur demander le salaire qu’ils percevaient.

Enfin, avec des sites d’annonces d’emploi comme Indeed, Monster et d’autres, le candidat peut voir les salaires proposés en bas des offres d’emploi.

Je conseille toujours aux candidats de donner environ 3000€ brut entre le mini et le maxi souhaité. Par exemple, un salaire entre 30k€ brut annuel et 33k€ brut annuel.

Bonus : Le package en négociation salariale

Se concentrer dans un premier temps sur sa valeur, puis sur le salaire à demander sont deux axes très importants à explorer. Mais, la majeure partie des candidats oublient la notion de package.

La package regroupe tous les avantages financiers et non-financiers en dehors du salaire.

Ce sont par exemple les primes d’intéressement, de participation, les tickets restaurant, les horaires de travail ou encore les avantages proposés par le comité d’entreprise (CE).

Lorsque j’étais salarié, le package proposé par les entreprises dans lesquelles je travaillais pouvait atteindre jusqu’à 5000€ en plus par an.

Conclusion : Comment savoir quel salaire demander ?

Tu t’attendais certainement à recevoir un maximum d’astuces liées à l’argent.

Mais pour répondre à la question : comment savoir quel salaire demander, il faut commencer par connaître sa valeur et déterminer ses « cerises sur le gâteau ».

Une fois que cela est fait, il est intéressant de se rendre sur internet pour se renseigner et déterminer une fourchette de rémunération, sans oublier de prendre en compte le package.

Si tu as des questions, je t’invite à cliquer ici pour visionner la vidéo YouTube et commenter directement sous la vidéo. Je te répondrai sous quelques heures.

Autres articles similaires :