Comment se préparer pour une négociation salariale ?

On dit souvent que 80% de la réussite d’une négociation salariale de joue dans sa préparation. Et c’est parfaitement vrai.

J’ai créé cet article qui traite uniquement de la phase de préparation, et qui permet de comprendre comment se préparer pour une négociation salariale.

Sache que j’ai aussi créé une vidéo qui répond à cette même question, donc si tu préfères le format vidéo, clique sur la vidéo ci-dessous !

Vidéo : Comment se préparer pour une négociation salariale

Comparer ce qui est comparable

Se préparer pour une négociation salariale ne s’improvise pas. Rechercher un emploi en province et regarder les salaires pratiqués à Paris est très tentant. Mais, cela ne représente pas ce qu’un candidat peut réellement obtenir d’une entreprise hors Île de France.

Un site comme Glassdoor permet de connaître le salaire moyen des salariés d’une entreprise par poste. Cela peut être un premier critère très intéressant à explorer.

L’idée générale est donc de comparer ce qui est comparable. Un candidat qui recherche un emploi en tant que chargé de marketing à Nîmes ne doit pas se renseigner sur le salaire d’un responsable marketing à Paris.

En résumé, plusieurs critères jouent sur la rémunération d’un salarié : la localisation, le niveau de responsabilités, la largesse dans les missions demandées ou encore le type de structure qui recrute (PME, Start-up, « grand groupe » etc…).

Définir une rémunération minimale, un plancher

Ce point est essentiel pour préparer une négociation salariale car bien souvent, le candidat se laisse avoir lors de la négociation et signe pour une rémunération inférieure à sa valeur réelle.

Il est donc fondamental d’écrire sur un bout de papier la rémunération sous laquelle le candidat en descendra sous aucun prétexte.

Pour déterminer ce seuil minimal il existe plusieurs solutions :

  • Consulter les sites qui comparent les salaires comme Glassdoor
  • Contacter d’anciens salariés via LinkedIn et leur poser la question
  • Regarder la rémunération proposées pour des postes équivalents et une localisation cohérente sur Indeed et autres sites d’annonces.

Pour préparer une négociation salariale, je conseille toujours aux candidats de donner environ 3000€ brut entre le mini et le maxi souhaité. Par exemple, un salaire entre 30k€ brut annuel et 33k€ brut annuel.

Parler le même langage que le RH

package, rémunération, net, brut, « k€ » etc… Autant de mots qui peuvent faire peur, mais que le candidat doit absolument connaître pour négocier du mieux possible.

Dans une négociation, certains termes sont à privilégier. Un recruteur parle plus facilement de rémunération que de salaire, et de revalorisation (ou réévaluation) par rapport à une négociation.

Le candidat peut annoncer un salaire souhaité en net mensuel, mais précise également ce que cela donne en k€ brut annuel.

Pour calculer un salaire net par rapport à un salaire brut, il existe différents outils comme celui-ci. Utiliser les bons outils est essentiel pour se préparer pour une négociation salariale efficacement.

Par exemple, un candidat qui souhaite un salaire net mensuel de 2200€ devra annoncer au recruteur vouloir 34k€ brut annuel. Parler de cette manière est beaucoup plus professionnel et permet d’être sur la même longueur d’ondes que le RH.

Préparer des arguments basés sur du concret

Un des clés pour se préparer pour une négociation salariale consiste à avoir des arguments chiffrés pour se défendre face au recruteur.

Imaginons que deux candidats postulent pour rejoindre une entreprise en tant que commerciaux.

Le premier s’exprime : « Dans mes expériences passées, j’ai eu l’occasion de développer le chiffre d’affaires des entreprises dans lesquelles j’ai pu travailler, et développer le portefeuille client. »

Le second s’exprime à son tour : « J’ai pu aider la dernière entreprise pour laquelle j’ai travaillé à augmenter son chiffre d’affaires de 24% en l’espace de 6 mois. Le portefeuille client est passé de 160 et 216 contacts.

Encore une fois, on constate ici que se préparer pour une négociation salariale représente 80% de la réussite de la négociation.

N’importe quel RH préfère entendre l’argumentaire du second candidat car il est concret et chiffré. Et c’est avec ce genre d’arguments qu’un candidat peut beaucoup plus facilement négocier sa rémunération.

Penser au package

L’immense majorité des candidats pensent uniquement à négocier le salaire indiqué sur la fiche de paie, sans penser au package.

La package regroupe tous les avantages financiers et non-financiers en dehors du salaire. Pour se préparer pour une négociation salariale, il faut maîtriser tous ces paramètres.

Ce sont par exemple les primes d’intéressement, de participation, les tickets restaurant, les horaires de travail ou encore les avantages proposés par le comité d’entreprise (CE).

Lorsque j’étais salarié, le package proposé par les entreprises dans lesquelles je travaillais pouvait atteindre jusqu’à 5000€ en plus par an.

Il est donc important de questionner l’entreprise sur ce package avant de donner la fourchette sur laquelle le candidat souhaite se positionner.

Bonus : Anticiper d’autres leviers pour négocier

Pour savoir comment se préparer pour une négociation comme un vrai professionnel, il faut savoir anticiper certaines remarques et arguments du recruteur.

C’est notamment ce que j’appelle les « cerises sur le gâteau ». J’ai rédigé un article qui traite uniquement de ce sujet que tu pourras retrouver tout en bas de cette page.

Conclusion : Comment se préparer pour une négociation salariale ?

La première étape est de déterminer sa valeur par rapport à l’offre d’emploi du poste ciblé.

Concernant l’aspect argent, il faut effectuer des recherches sur internet, et contacter d’anciens salariés pour savoir ce à quoi le candidat peut prétendre.

Maîtriser le langage du recruteur pour parler de la même manière que lui est aussi une clé du succès pour une négociation réussie.

Si tu as des questions, je t’invite à cliquer ici pour visionner la vidéo YouTube et commenter directement sous la vidéo. Je te répondrai sous quelques heures.

Autres articles similaires :